Améliorer
sa communicationGuide gratuit

TéléchargerNotre catalogue
Actualité de la communication

Prise de parole en public : les 10 conseils à suivre

bandeau prise parole

 


Si parler est naturel, s’exprimer devant  un public n’est jamais évident ! Et pas la peine qu’il y ait une centaine personnes devant vous. Une simple réunion professionnelle peut devenir, pour certains, un cauchemar. 

Pour autant, si vous maîtrisez votre intervention, prendre la parole peut être stimulant, valorisant, voire même plaisant… Pour cela, il vous faut vous préparer, vous entraîner et respecter quelques règles fondamentales :

 

 1. Le message

Avant même de vous lancer, et de vous laisser entraîner par le flot de vos paroles, posez vous la question : quel est mon message principal ? Quelle information (s’il y en avait qu’une) doit retenir mon public ?

 2. Le timing

Combien ai-je de temps ? Cinq minutes ? Dix minutes ? Une seule minute ?… A vous de vous adapter, de construire vos propos en fonction. Si votre prise de parole dépasse les cinq minutes, annoncez la couleur à votre auditoire. Si rien ne vous est imposé, faites court de préférence.

 3. Le plan

Une prise de parole, c’est comme une route. C’est en quelque sorte le cheminement de vos pensées. Il faut donc amener votre public d’un point A à un point B. Cela exige une progression dans vos propos. Vous devez les structurer pour votre public. Objectif : faciliter leur compréhension.

4. Soigner l’introduction & la conclusion

Comme lors d’un entretien d’embauche, pendant une prise de parole, vous serez jugé sur les trente premières secondes. Alors attaquez fort ! De façon identique, vous devez conclure sur une idée majeure. Préparez, voire apprenez, votre première et votre dernière phrase. 

5. La forme du message

Quand vous vous exprimez à l’oral, votre auditoire n’a aucun support pour suivre vos propos. Alors parlez simplement, avec des phrases courtes, des mots accessibles à tous, en plaçant deux ou trois formules chocs ou imagées.

 6. Racontez, humanisez, questionnez

Cela fait partie des techniques pour capter l’attention d’un public. Plutôt que de livrer des faits bruts, essayez de raconter une histoire, rendez la « concernante », faites en sorte que cette histoire soit proche des préoccupations de votre auditoire.  Autre astuce : posez des questions dans votre énoncé et répondez-y évidemment.

 7. La voix et les silences pour le rythme

Nous sommes là dans le para-verbal.  En terme d’attractivité, il est au moins aussi important, si ce n’est plus, que le verbal (votre message). Tout est une question de rythme que vous allez obtenir par l’intonation et la modulation de votre voix… et par les silences. N’en ayez pas peur.

8. La position, les gestes

C’est enfin le domaine du non-verbal. Les mouvements de vos mains, votre posture, vos micro-expressions du visage vont aussi envoyer un message que vos interlocuteurs vont savoir lire instinctivement : « Il est à l’aise… il est gêné, elle est convaincante ou pas du tout ». Ce message non-verbal doit appuyer votre discours et surtout pas le contredire.

9. La gestion du stress

La pression que vous ressentez est normale. Il faut la connaître, l’analyser pour la maîtriser puis s’en servir. La respiration, la mentalisation, les supports techniques sont autant d’outils pour gérer ce stress.

10.  L’interactivité… Echanger avec votre public

La règle n°1 vous demande de réfléchir à votre objectif (votre message), mais pensez aussi à celui de votre public. Pourquoi vient-il ? Qu’attend-il de vous ? Quelles sont ses attentes, ses questionnements par rapport à votre sujet ? Construisez votre propos en fonction pour y répondre. Pour intéresser, il faut concerner. 


Bien évidemment, ces 10 commandements sont une base, mais pas pour autant une garantie de réussite. 
Vous l’avez compris, une prise de parole se prépare. Et pour cela, nous pouvons vous y aider.

Pour en savoir plus, découvrez notre formation « Prise de parole efficace en public » !